30 octobre 2014
   
Partir en Palestine, agir, témoigner, rompre l'isolement : des citoyens avec le peuple palestinien
 
 
 
 
Accueil Informations
 
Imprimer Imprimer la page Partager Partager URL doc Syndiquer tout le site Syndiquer tout le site URL doc
Quand les gaz lacrymogènes et les balles ne suffisent pas, les soldats israéliens lâchent les chiens sur les manifestants palestiniens non armés

Saed Amireh - Sons of Ni’lin
publié le samedi 17 mars 2012.

Cet après-midi 16 mars, à Kufr Qaddoum, les jeunes du village ont jeté des pierres aux forces de la police israélienne des frontières qui leur tiraient dessus à coup de grenades lacrymogènes et de balles caoutchouc-acier. Une quinzaine de minutes plus tard, dans une scène qui ressemblait à celles qu’on a pu voir dans le sud des Etats-Unis dans les années 60, les officiers de police ont décidé de lâcher un chien de l’armée sur les manifestants qui se tenaient à plusieurs dizaines de mètres. Le chien a poursuivi les manifestants, et il a mordu au bras l’un d’entre eux, Ahmad Shtawi.

Pendant de longues minutes, le chien n’a pas voulu desserrer ses mâchoires, même quand le maître-chien est arrivé sur les lieux et lui a ordonné de lâcher prise, ce qu’il a fini par faire. Les officiers de la police des frontières ont alors arrêté Shtawi, bien qu’il soit évident qu’il avait besoin de soins médicaux. Morad Shtawi, membre du comité populaire du village, a essayé de raisonner l’officier commandant pour qu’il libère le jeune homme. Il a été aspergé de spray au poivre et arrêté lui aussi.

Deux autres habitants du village ont été blessés pendant la manifestation après avoir été frappés par des grenades lacrymogènes tirées directement sur eux. Un a été blessé à la jambe et l’autre à l’épaule.

La protestation hebdomadaire à Kufr Qaddoum, à l’ouest de Naplouse, était dédiée à la mémoire de Rachel Corrie, activiste américaine qui a été écrasée par un bulldozer israélien D9 à Rafah, il y a exactement neuf ans, le 16 mars 2003.

A Nabi Saleh, au moins trois manifestations ont été blessés pendant la manifestation, dont une Israélienne touchée à la tête par une balle caoutchouc-acier. Les deux autres ont été légèrement blessés, un par une balle caoutchouc-acier et l’autre par une grenade lacrymogène. Ils ont été évacués à l’hôpital de Ramallah.

Plus tôt dans la journée, les forces de l’occupation sont entrées en nombre dans le village et l’ont aspergé de liquide puant depuis un canon à eau. Pendant la nuit, l’armée avait lancé encore un autre raid sur le village, le cinquième de la semaine.

A Ni’lin, la manifestation a eu lieu malgré la pluie, et elle était dédiée à l’activiste américain Tristan Anderson, qui a été grièvement blessé à la tête par une grenade lacrymogène à haute vélocité tirée par les soldats de l’occupation le 13 mars 2009 en plein milieu du village. Les manifestants ont également commémoré l’assassinat de Rachel Corrie, tuée par un bulldozer militaire israélien dans la Bande de Gaza il y a 9 ans.

Les troupes de l’occupation ont tiré des volées de grenades lacrymogènes et de balles caoutchouc-acier, ainsi que des quantités de liquide puant sur les manifestants. Un d’entre eux a été blessé à la main par une balle et a été soigné sur place.

Les Palestiniens ont également manifesté à Bil’in.

à Al-Masara...

Source, vidéo et liens vers des pages Facebook : http://www.ism-france.org/temoignag... / http://www.nilin-village.org/2012/0... Traduction : MR pour ISM


Saed Amireh - Sons of Ni’lin

Haut   Accueil
 
Ce site offre une vaste information issue de différentes sources et auteurs pour aider le public à se former librement une opinion. Les articles publiés ne reflètent pas obligatoirement les opinions de la CCIPPP, qui dénie toute responsabilité dans leurs contenus, lesquels n'engagent que leurs auteurs ou leurs traducteurs. Nous restons très attentifs à toute proposition de correction.

Le contenu de ce site peut être librement diffusé aux seules conditions suivantes, impératives : mentionner clairement l'origine des articles, le nom du site www.protection-palestine.org ainsi que celui des traducteurs. Site réalisé par : CCIFP